20 octobre 2007

Faut pas payer!

Soirée au TNT (Théatre National de Toulouse)
Samedi 20 octobre 2007

Une pièce de Dario Fo et Jacques Nichet
Cette pièce a été produite par le TNT.
Durée 2h30 sans entracte!!!
Faut pas payer! est publié aux éditions Dramaturgie.

Non si paga!


Tous les PET1 (comprenez Professeur des Ecoles Titulaire premiere année) de la Haute-Garonne ont été invité "cordialement" par un organisme d'assurance lié à l'EN (dont je ne citerais pas le nom) a assister à une des représentations de la pièce Faut pas payer de Dario FO au TNT.

  J'ai donc sauté sur l'occasion et avec une copine de l'année dernière, nous sommes allés à la-dite représentation.
Et nous n'avons pas été déçu, loin de là.
En général, le spièces que je suis allée voir au théatre sont des interprétations et des mises en scène contemporaines de pièces "classiques" (--> ce que j'entend par classique: Racine, Molière, Shakespear ...).
Cette comédie est contemporaine, non non pas au sens de l'art contemporain. Elle traite d'un fait divers survenu en Italie en 1974... pendant les "années de plomb". Malgrè la farce, on trouve dans cette pièce toute la force de la révolte sociale qui a suivi le choc pétrolier de 1973.
"Faut pas payer! s'inspire des luttes de quartiers de cette époque et d'une forme toute particulière qu'elles revétirent: la désobéissance civile. La première manifestation de celle-ci fut l'auto-réduction des loyer dans un quartier ouvrier de Turin en 1970. Le mouvement s'étendit peu à peu à d'autre villes [...]Au moment où Dario Fo inventait l'argument de sa pièce, de smouvements spontanés contre les augmentations abusives des supermarchés apparurent: deux magasins de Milan furent envahis et dévalisés en octobre 1974 par des manifestants, en particuliers des femmes."
Et c'est cette dernière action qui inspira la pièce de Dario FO.

Le ton de l'oeuvre est résolument comique (je ne voudrais pas parler de "farce" à cause de la connotation péjorative que cela implique), néanmoins le sujet est dur. On parle de misère et de dignité humaine, de la classe prolétaire face au patrons, à la loi du marché.
En fait, un sujet toujours aussi contemporain.

En sortant de la pièce, je me suis dit qu'elle avait était bien choisi... inviter des enseignants assister à une pièce de thèatre qui présente des idées politiques plutôt "socialiste".
En tout cas, j'y ai passé un très bon moment: les deux heures trente de spectacle sans entracte sont passées vites et entre deux rires, j'ai pu méditer sur quelques phrases bien choisie par Dario Fo (et par la traduction).
De plus, les acteurs m'ont paru naturel, comme si leur rôle leur allait bien, ça n'avai tpas l'air surfait. Le comique (de situation de le plus souvent) est lui aussi naturel et non forcé. En un mot... je le recommande...

Posté par lilisensei à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Faut pas payer!

Nouveau commentaire